Activités médicales

Nos médecins et gynécologues, femmes et hommes, vous offrent la possibilité d'un suivi gynécologique complet

Deutsch - Português - English 

Une information et un accès à toutes les méthodes de contraception en les adaptant à chaque cas, y compris la contraception d'urgence.

Un dépistage des IST pour les femmes, comme pour les hommes (hépatite B et C, VIH/SIDA, chlamydia, ...).

Un dépistage des états précancéreux et cancers gynécologiques (col de l'utérus et sein).

Conseils et proposition de la vaccination HPV dès la puberté. Gratuité du vaccin pour les filles < 18 ans.

Des conseils autour de la grossesse, désirée ou non désirée :

• Un suivi du début de grossesse,
• Un accompagnement de l'IVG : entretien pré et post IVG, IVG médicamenteuse* au Planning, organisation de l'IVG chirurgicale à l'hôpital,
• Infertilité : première consultation et bilans, accompagnement de la prise en charge externe, si besoin.


Un accompagnement des victimes de violence et d'abus sexuel.

Accueil de jeunes filles et femmes victimes de MGF (Mutilations Génitales Féminines).

Un accompagnement et suivi de la ménopause.

Une information autour des changements liés à la puberté et conseils dès avant les premières relations sexuelles.

En savoir plus
Nos réponses à vos questions!

Les crèmes spermicides protègent-elles efficacement des IST (infections sexuellement transmissibles) ?

Les crèmes spermicides ne protègent pas efficacement des IST et surtout pas du VIH/SIDA. Certains spermicides protègent contre des infections dues à des bactéries. Mais utilisés très fréquemment (plusieurs fois par jour), les spermicides peuvent provoquer une irritation de la paroi vaginale susceptible de favoriser la pénétration de germes. Il est donc déconseillé d'utiliser des spermicides seuls. Seul le préservatif (masculin ou féminin) est une barrière efficace.

La prise de la pilule protège-t-elle contre certaines infections sexuellement transmissibles ?

Les progestatifs (présents dans toutes les pilules contraceptives) épaississent les sécrétions du col et rendent l'utérus quasi inaccessible aux spermatozoïdes, mais aussi à certaines bactéries responsables d'infections gynécologiques. En revanche, ce n'est pas vrai pour toutes les IST, et en particulier le virus du SIDA ou l'infection à Chlamydia, responsable de stérilité tubaire chez la femme.
Seul le préservatif, masculin ou féminin, est efficace.